UX : tri des cartes, à quoi ça sert ?

Je vous arrête tout de suite. Ne pas confondre tri des cartes et tir des cartes. Aucun lien avec la voyance. Bien au contraire… (je vous laisse méditer là-dessus 😉 ) Quoi que finalement, le parallèle n’est pas si dénué de sens…

En effet, traditionnellement, lorsqu’on doit définir le contenu d’un site (ou d’un service) et l’architecture de l’information, on n’est pas si loin de s’en remettre à la voyance…
On désigne un sachant, ou un comité qui fait autorité en interne car lui sait ce qu’il y a à présenter, et on s’en remet à ses prédictions quant à la manière dont va être utilisé le service. Ou on demande à l’agence en charge du développement de classer le contenu. Après tout, c’est son boulot.
Et l’utilisateur dans tout ça ? C’est bien beau de vouloir se donner bonne conscience en mettant une pincée d’UX dans son discours, mais concrètement, il est où l’utilisateur là ? N’oubliez pas qu’à l’origine de votre projet, il y a un public à qui vous souhaitez apporter de l’information ou un service.

Reprenons.
Certes, c’est l’entité qui maitrise ce qu’elle doit présenter, son contenu, son métier, les fonctionnalités qu’elle propose aux visiteurs/utilisateurs.
Toutefois, l’organisation de ce contenu, sa hiérarchie, son classement par ensemble puis sous ensemble est beaucoup plus pertinent lorsque les utilisateurs eux-mêmes interviennent dans le processus de classement.
C’est là qu’intervient le fameux tri des cartes.

Concrètement comment procède-t-on ?

  • Après avoir défini des personas (profils d’utilisateurs type), recrutez un panel d’utilisateurs type de la cible. Pas besoin de rassembler une foule d’utilisateurs. 5 à 10 personnes suffisent largement.
  • Sur des cartes vierges ou des post-its, vous avez préalablement nommé chaque page du site avec une description concise. Pensez à laisser des cartes vierges pour permettre aux utilisateurs de suggérer des contenus qu’ils jugent pertinents ou manquants. Des enveloppes sont mises à disposition.
  • Demandez aux utilisateurs de regrouper les cartes qui se ressemblent et de les ranger dans une enveloppe en nommant l’enveloppe, avec une petite description en une phrase.
  • Le tri des cartes peut être effectué soit en groupe, soit individuellement. En groupe, chacun intervient et donne son avis sur l’organisation jusqu’à arriver à un consensus, avec le risque que des leaders prennent l’ascendant sur le groupe. Individuellement, chaque utilisateur trie selon sa propre logique, puis on compare le tri de chaque utilisateur en observant les points communs, et pour les différences on sollicite le groupe pour trancher sur l’organisation la plus convaincante.

    Cette méthode permet de réaliser une organisation de l’information en tenant compte des besoins des utilisateurs, et de s’assurer que le contenu envisagé répond bien à leurs besoins.

    Vous souhaitez aller encore plus loin ? Faites des recherches sur la méthode Object-Oriented UX (OOUX) qui peut intervenir durant ce processus, mais c’est un autre sujet.

    Remonter en haut de page